Bien-être, Zéro déchet

Donner ses cheveux

Saviez-vous que l’on pouvait donner ses cheveux pour fabriquer des perruques dans le but d’aider des personnes atteintes d’un cancer ?

C’est ce que je voulais faire depuis quelques années, sans jamais franchir le pas, jusqu’à la semaine dernière. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? Parce que je ne savais pas trop vers qui me tourner. Parce que je coupais toujours mes cheveux avant qu’ils ne soient suffisamment longs pour les donner. Parce que je ne voulais pas d’une coupe trop courte… Parce que, parce que…

Aujourd’hui, le don de cheveux s’est démocratisé. On en entend de plus en plus parler, il existe de plus en plus de coiffeurs partenaires d’associations qui récupèrent les cheveux. Et il est également possible de demander à votre coiffeur/se habituel/le de vous couper les cheveux pour en faire don, même s’il/elle n’est pas partenaire d’une association. C’est ce que j’ai fait avec ma coiffeuse.

Bref, cette année, j’étais fin prête. Je ne m’étais pas coupée les cheveux depuis au moins un an, exprès pour le don. Ma coupe ne me plaisait plus, mes cheveux étaient lourds et sans forme, mais j’ai résisté ! Je voulais atteindre mon objectif. 💪 Je vous en parlais d’ailleurs au mois d’août : je me demandais si mes cheveux étaient assez longs pour ne pas me retrouver avec une coupe à la garçonne (ce qui peut être très joli, juste, ce n’était pas mon envie !). Et puis j’ai attendu encore 2 mois, histoire de les laisser encore un peu pousser.

Solidhair

L’association Solidhair collecte les mèches de cheveux naturels, sans aucun traitement, même du henné. La longueur minimum est de 25 cm. Elle les vend ensuite à des perruquiers du milieu du spectacle. L’argent généré est redistribué aux personnes atteintes de cancer et de pelade universelle qui sont en difficulté financière, afin de leur offrir une prothèse capillaire de qualité. L’association aide aussi au financement de produits paramédicaux : crèmes spécifiques, vernis à base de silice, etc.

Pour en savoir plus sur le don de cheveux avec Solidhair, consultez la page « Faire un don ». Pour connaître les coiffeurs partenaires ou dépositaires, rendez-vous sur « Nos coiffeurs ». Et pour savoir si vous pouvez obtenir un financement de Solidhair afin de vous procurer une perruque, c’est sur « Obtenir une aide financière » qu’il faut vous rendre.

Fake Hair Don’t Care

L’association Fake Hair Don’t Care collecte elle aussi les cheveux, sauf qu’il y a moins de contraintes. Les cheveux peuvent être traités (coloration chimique ou végétale, décoloration, henné coloré ou neutre, tye and dye, mèches…). Il faut toutefois qu’ils soient en bonne santé, et sans trop de fourches. La longueur minimum est de 10 cm. Elle collabore avec des perruquiers pour fabriquer des perruques de qualité à moindre coût, afin d’aider, là encore, les personnes atteintes d’un cancer. Le prix de vente varie en fonction du quotient familial de chaque personne (l’association n’en tire aucun profit).

C’est cette association que j’ai choisi. En effet, je venais de faire une coloration végétale de mes cheveux blancs (Solidhair ne prenant pas de cheveux traités) et je pensais ne pas avoir de longueurs suffisantes pour atteindre les 25 cm requis par Solidhair.

Direction L’Univers du végétal (futur ex Naturaleza Coiffure)

Je ne suis pas passée par un coiffeur partenaire. J’ai contacté ma coiffeuse de quartier, Angelica, du salon Naturaleza Coiffure. Celui-ci va d’ailleurs prochainement prendre le nom de L’Univers du végétal, et va par la même occasion changer d’adresse (mais Angelica m’a assuré que ça resterait dans les environs ^^). C’est un salon entièrement axé sur le végétal, le naturel, le bio, et les produits sont végans. Vos cheveux, votre santé et la planète sont ainsi respectés. Vous pouvez y aller sans crainte ! Tout comme L’Oiseau Bleu d’ailleurs, auquel j’ai déjà consacré un article.

J’ai parlé à Angelica de mon envie de donner mes cheveux, lui ai demandé si elle accepterait de me les couper de la manière préconisée pour le don. Elle a immédiatement accepté. Voyez, c’est simple en fait, il suffit de demander ! 😏

La procédure de coupe est très simple également. Il suffit de séparer la chevelure en plusieurs mèches, en plaçant un élastique à la longueur de coupe souhaitée. Un second élastique est placé un peu plus bas, afin de mieux maintenir chacune des mèches. Il ne reste plus qu’à couper au-dessus du premier élastique.

Une fois la coupe des mèches faite sur cheveux secs, Angelica m’a lavé les cheveux afin de réaliser ma coupe définitive (oui parce que les zigzags, ça le fait pas trop 😁).

Pour rappel, je ne voulais pas couper trop court. Et je voulais aussi pouvoir continuer d’attacher mes cheveux. Au final, Angelica m’a coupé pas loin de 30 cm pour les mèches les plus longues et je ne peux plus attacher mes cheveux. 🤣

MAIS, après les premières heures où ça me faisait bizarre, où il fallait que je m’habitue à ma nouvelle tête, franchement, je ne regrette pas du tout ! Je me sens beaucoup plus légère, je n’ai plus de nœuds, je ne passe plus deux heures au démêlage, à me shampouiner… J’ai une nouvelle tête et ça fait du bien. 😊 Et si ça ne m’avait pas plu, au pire ça repousse. 😉

Direction La Poste

Je suis repartie avec mes précieuses mèches. Il ne me restait plus qu’à les envoyer en lettre verte à Fake Hair Don’t Care (Association « Fake Hair Don’t Care », BP 10448, 94152 Rungis Cedex), avec un bref formulaire à remplir. 125 g de cheveux quand même, c’est pas rien ! 😁

Je sais que certains coiffeurs peuvent se charger de l’envoi. Il me semble notamment que c’est le cas avec l’association Solidhair.

Coiffeurs justes

Un autre « bon plan » est de donner ses cheveux à Coiffeurs Justes, une association qui récupèrent les cheveux pour filtrer les hydrocarbures dans les mers, en créant des boudins de cheveux. L’avantage, c’est que la longueur des cheveux n’a aucune importance. Ainsi, tout ce qui tombe par terre lors de la coupe peut être récupéré et envoyé à l’association. Adieu le gaspillage des cheveux ! Place à la valorisation de ces derniers en solution dépolluante. Quand on sait la quantité astronomique coupée chaque jour dans les salons de coiffure, il y a matière, c’est le cas de le dire.

N’hésitez pas à consulter la liste des salons adhérents à la démarche sur le site de Coiffeurs Justes. Pour le coup, il faut forcément passer par un salon partenaire. C’est lui qui se chargera de l’envoi à l’association une fois suffisamment de cheveux récoltés. L’Oiseau Bleu cité plus haut est partenaire.

Pour conclure

Je ne sais pas quand je donnerai de nouveau mes cheveux pour réaliser des perruques (vu leur longueur actuelle), mais je suis bien contente d’avoir enfin franchi le pas. Et c’était surtout l’occasion pour moi de vous parler enfin (c’était dans ma to-do list depuis des lustres) des possibilités existantes pour valoriser les cheveux coupés. Donner ses cheveux, c’est vraiment pas grand chose. Et ça peut contribuer à aider des personnes atteintes de cancer ou de pelade, ou à dépolluer l’environnement marin.

Je sais que les cheveux, c’est toute une symbolique, surtout chez la femme. On y voit souvent le symbole de la féminité. On peut avoir du mal à les couper. Mais bon, 10 cm minimum, finalement, c’est pas la mer à boire. Et comme dit, ça repousse. Perso, j’ai la chance d’en avoir, des tonnes en plus. Une chevelure bien épaisse et fournie. Alors autant que mes cheveux servent à quelqu’un qui en aura vraiment besoin, ou à une cause environnementale.

Si vous hésitiez, lancez-vous, vous ne le regretterez pas ! 😊 Et n’hésitez pas à partager l’existence de ces associations avec vos coiffeurs habituels. Plus il y en a qui seront informés, plus ils seront nombreux à être partenaires !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏
Découvrez mes services de création de contenu pour votre marque ou entreprise !