Zéro déchet

10 conseils pour une rentrée (presque) zéro déchet

L’heure de la rentrée a sonné ! ⏰ Pour petits et grands, la rentrée est souvent synonyme de renouveau. Renouvellement de matériel, de vêtements, qui sont source d’emballages… et de déchets. Voici donc quelques astuces pour une rentrée (presque) zéro déchet, plus écologique et économique ! 😊

Source : Stux, Pixabay

1. Faire l’inventaire de ce que l’on a

Avant toute chose, il est important de savoir exactement ce que l’on a. Ainsi, il sera beaucoup plus facile de déterminer ce que nous allons devoir renouveler ou acheter pour la première fois. Faites donc le tri dans toutes les fournitures scolaires et de bureau que vous possédez. Taille-crayons, stylos, règles, compas, cahiers, protège-documents, calculatrices, intercalaires, etc.

Testez les feutres de vos enfants un à un et séparez-vous de ceux qui ne marchent plus (des associations peuvent les récupérer). Vérifiez aussi les cahiers, vous en avez sûrement quelques-uns à peine entamés dont il n’est pas nécessaire de garder le contenu : arrachez les pages écrites (à jeter aux bornes de papier) pour continuer d’utiliser les pages vierges !

Qui dit rentrée, dit souvent nouvelle garde-robe : on essaye les vêtements, on voit ce qui est trop usé, trop grand, trop petit, ce qui ne peut pas être réparé, ce qui manque, avant d’acheter quoi que ce soit.

En ayant fait ce premier travail, vous éviterez ainsi de racheter trop, et réduirez donc vos déchets.

Photo montrant plein de fournitures scolaires : crayons, peintures, pinceaux, trombones, post-it, etc.
Source : adonyig, Pixabay

2. Opter pour de la seconde main

Avant de vous ruer dans les rayons des magasins bondés, pensez d’abord seconde main ! Une rentrée zéro déchet passe en effet par les achats d’occasion et les dons.

Voyez si votre petit dernier ne peut pas hériter d’affaires d’un grand frère ou d’une grande sœur. Demandez à vos proches s’ils n’ont pas en leur possession une trousse, un classeur ou encore une calculatrice dont ils n’ont que faire. Demandez à votre belle-sœur si elle n’a pas quelques vêtements à vous donner de son fils un peu plus âgé que le vôtre.

Tournez-vous également vers des sites de vente comme Vinted ou Leboncoin, des sites de dons/trocs comme Geev ou Mytroc.fr ou encore les Market Places des réseaux sociaux ou des groupes Facebook comme Les ZD du 06 : troc et don d’objets et services. N’hésitez pas à poser la question dans vos groupes écolos préférés ! 😉

Pensez aussi à aller dans les ressourceries, les gratiferias, les vide-greniers, dans les locaux d’Emmaüs…

Et si vous avez besoin d’un nouvel ordinateur ou smartphone, n’ayez pas peur de vous tourner vers le reconditionné ! Il existe des e-shops dédiés comme Back Market. J’y ai acheté mon téléphone il y a un an et j’en suis très satisfaite. Je peux d’ailleurs vous faire bénéficier de réductions grâce au code parrain 1596184622085. Je vous donne dans cet article quelques conseils pour un achat de produit reconditionné réussi.

Enfin, remplacez l’éponge synthétique pour effacer l’ardoise par un tawashi homemade à base de chaussettes orphelines ou usagées, ou encore par un bout de tissu, tout simplement ! Il vous suffira de les laver de temps à autre pour les nettoyer et les réutiliser.

3. Choisir du matériel solide de qualité

Ne succombez pas aux prix bas mais pensez durable. Du matériel un peu plus cher mais bien solide, dans des matériaux robustes, sera beaucoup plus durable dans le temps et vous n’aurez ainsi pas à le changer tous les ans voire avant ! D’ailleurs, seconde main ne veut pas dire absence de qualité. Vous pourriez être surpris(e) de ce que vous pourriez dénicher comme pépites. Donc toujours, avant d’acheter neuf, on regarde d’abord ce que l’on peut trouver d’occasion. 😉

Un bon cartable ou sac à dos avec des coutures solides, des fermetures éclair de qualité, un fond renforcé, un dos et des bretelles rembourrés (pour plus de confort également) ; des règles, équerres et rapporteurs en métal qui ne finissent pas cassés, rayés ou aux angles rabotés au fils des mois ; des protège-cahiers/livres en tissu, simili-cuir ou éventuellement en plastique réutilisables d’une année sur l’autre au lieu du film plastique scotché qu’on jette à la fin de l’année, etc.

Évitez également le matériel d’écriture comportant des figurines ou autre décos au bout : tôt ou tard, elles finissent souvent par se détacher.

Optez pour du made in France, du papier recyclé, des labels garantissant un certain engagement écologique.

Image d'un sac à dos rempli de matériel scolaire débordant.
Source : vimbroisi, Pixabay

4. Préférer des fournitures scolaires rechargeables

L’avantage avec les fournitures rechargeables, c’est que vous n’avez pas besoin de racheter la fourniture en question dans son intégralité, mais juste une recharge. Par exemple, les stylos à plume permettent de ne racheter que des cartouches d’encre au lieu du stylo entier. L’offre en produits rechargeables s’est étoffée et l’on peut trouver des surligneurs rechargeables, des correcteurs à ruban, des carnets… Veillez toutefois à bien vérifier en amont que les recharges sont aisément trouvables.

5. Acheter en vrac

Pour une rentrée presque zéro déchet, pensez aussi à acheter en vrac, dans des papeteries par exemple, le matériel que vous n’auriez pas trouvé en seconde main. Ainsi, vous réduisez les emballages superflus. Cela vous permet aussi d’acheter juste ce dont vous avez besoin (et exactement les coloris dont vous avez besoin, et pas le pack de 8 stylos dont seulement 3 correspondraient à vos besoins). Vous soutiendrez par la même occasion un commerce de proximité.

6. Opter pour un agenda écoresponsable

Si vous n’avez pas encore acheté votre nouvel agenda, ou si vous avez besoin de bullet journals/organiseurs, je ne peux que vous suggérer de vous les procurer sur My365/MyAgenda, une super petite entreprise française hyper engagée qui propose des agendas, notebooks, etc. écologiques de grande qualité ! Les matières utilisées sont sélectionnées en fonction de leurs qualités écologiques, de leur recyclabilité et de leur lieu de production. Le papier est issu de forêts gérées durablement, recyclé et recyclable. Les expéditions sont zéro plastique et compensées en carbone. Les déchets sont réutilisés, recyclés ou compostés. Par ailleurs, les locaux de l’entreprise sont alimentés en électricité et gaz 100 % renouvelables. Bref, une valeur sûre.

Photo des magnifiques agendas de l'entreprise engagée My365.
Source : My365

7. Faire des concessions

Un enfant ne verra pas forcément les choses comme vous. Une rentrée zéro déchet ne sera peut-être pas synonyme de plaisir ! Il pourra être triste de ne pas avoir la dernière trousse Cars ou le dernier cartable Reine des neiges. Il se sentira lésé de récupérer les affaires de son grand frère. Il en aura marre d’avoir le même sac à dos ou le même classeur d’une année sur l’autre.

Expliquez-lui la démarche, éduquez-le à ce sujet. Et n’hésitez pas à faire des concessions au besoin, à trouver des compromis. Soyez souples et indulgents malgré tout. Après tout, c’est votre démarche, vos convictions et principes. Pas les siens. Ça viendra sans doute avec le temps si vous continuez à cheminer ENSEMBLE, avec votre enfant, en l’impliquant et en lui expliquant toujours les choses avec bienveillance. Mais en attendant, voyez si par exemple votre tête blonde accepterait de ne pas changer de cartable mais seulement de certains petits consommables comme une gomme, un stylo. Ou si relooker son ancien cartable ou sa trousse en les customisant avec des pin’s, des badges, de la broderie ou des motifs sur tissu à coudre dessus, lui ferait plaisir. Il y a toujours des solutions pour limiter « la casse ». 🙂

8. Préparer des goûters zéro déchet

Le goûter, c’est sacré ! Pour les petits, comme pour les grands zenfants ! 😁

Les goûters des enfants sont souvent source de nombreux emballages. Dans les écoles, il n’est pas toujours aisé de choisir ce que l’on donne comme goûter à nos enfants, il y a parfois des contraintes. MAIS, si jamais vous arrivez à négocier avec les instits, avec la nounou même, ou encore simplement concernant le goûter que vous donnez à vos enfants chez vous, vous trouverez de nombreuses idées dans mon article 12 goûters zéro déchet, ainsi que des conseils pour un kit « goûter dehors » en mode zéro déchet.

Photo de pains, brioches et biscuits pour un goûter zéro déchet.
Source : FotoshopTofs

9. Instaurer le dialogue avec les enseignants, les collègues de travail…

Pour faire bouger les lignes, rien de mieux que d’en discuter ! Si personne ne dit rien, c’est que rien n’est dérangeant, et que tout peut donc continuer comme avant.

Vous souhaitez modifier certaines pratiques à l’école ou au bureau ? La liste des fournitures scolaires de votre enfant est bien trop longue et vous aimeriez trouver un compromis pour la réduire ? Vous en avez marre des gobelets jetables à la machine à café ? Faites-le savoir. Proposez vous-mêmes des solutions si vous avez des idées. Discutez-en lors des réunions parents-élèves, lors d’un rendez-vous avec le directeur d’établissement, avec les autres parents, ou encore avec vos collègues de bureau, votre supérieur…

Bref, plantez des graines. Ça ne marchera peut-être pas forcément du premier coup, mais ça fera sans nul doute son chemin dans l’esprit collectif.

10. Se déplacer de manière plus écolo

Pour aller plus loin, et si vous preniez la bonne résolution de faire les trajets de votre domicile à l’école, à la fac ou au boulot avec un moyen de transport plus écolo ? 🚌🚊🦶🚲

Selon un sondage mené par Harris Interactive en 2020, la voiture reste le mode de transport privilégié par les parents pour conduire leurs enfants à l’école ou à la crèche, malgré des distances très courtes (souvent moins d’1 km).

Covoiturage, transports en commun, vélo, trottinette, skate board, rollers, à pied, les possibilités de déplacements plus doux sont nombreuses en fonction de la distance à parcourir, du réseau de transports en commun disponible sur votre trajet et de vos préférences ! Certains de ces transports pourront en plus vous faire bénéficier d’un peu d’exercice physique quotidien, ce qui est super, d’autant plus si vous n’avez pas le temps de pratiquer une activité régulière ! 🙂

Voilà ! J’espère que ces conseils pour une rentrée (presque) zéro déchet et dans tous les cas plus écolo vous seront utiles !

Photo d'un bus scolaire américain.
Source : Patrick Nijhuis, Freeimages

{Cet article contient des liens ou codes affiliés.}

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏
Découvrez mes services de création de contenu pour votre marque ou entreprise !