Desserts, gâteaux, biscuits and co

Tartelettes aux fraises, crème verveine-citron {vegan et sans gluten}

J’avais envie de tartelettes aux fraises avec une base crue et une bonne crème pâtissière végane parfumée. Mon cœur balançait entre la vanille, un classique, mais très onéreux et venant de loin, le citron, plus local, et la verveine, plus originale (et locale aussi, direct du balcon ! ^^). J’ai éliminé la vanille, pour les raisons évoquées. Et puis je me suis dit : pourquoi choisir entre verveine et citron quand on a les deux et qu’on sait que leurs saveurs se marient fort bien ? 😀

J’étais très sûre de moi sur ce coup-là : verveine, citron, fraise et amande. L’alliance serait parfaite. J’avais d’ailleurs déjà testé l’amande et la verveine, notamment dans des panna cottas à la verveine et au lait d’amande, agrémentées d’une compotée d’abricots. 😋 Quant au citron et à la verveine, bah… la verveine citronnelle porte bien son nom, vous ne trouvez pas ? 😊

Alors voilà, je vous propose de délicates et savoureuses tartelettes avec une base crue réalisée à partir d’amandes, de dattes et d’un peu d’huile de coco ; une crème pâtissière à la verveine et au zeste de citron, et pour finir de belles fraises fraîches tranchées sur le dessus. Légères et très peu sucrées, on se laisserait bien tenter d’en manger deux ! 😉

Tartelettes aux fraises, crème verveine-citron

Pour 4 tartelettes

La base :

  • 90 g de dattes dénoyautées
  • 120 g d’amandes
  • 20 g d’huile de coco fondue

La crème pâtissière :

  • 25 cl de lait végétal sans sucre ajouté (amande, chanvre ou soja de préférence)
  • 25 g de sucre blond
  • 25 g de fécule (maïs, pomme de terre, arrow root…)
  • 10 g de farine de riz complète
  • ½ cuillère à soupe de purée d’amande blanche
  • Le zeste d’½ citron
  • 1 pincée de curcuma en poudre
  • 1 poignée de feuilles de verveine fraîches ou séchées

La garniture :

  • 8 grosses fraises (ou plus si petites)
  1. Réalisez les fonds de tarte : faites fondre l’huile de coco si elle n’est pas à l’état liquide, puis mixez finement avec les dattes dénoyautées et les amandes.
  2. Foncez-en les moules à tartelettes tapissés de papier cuisson (sauf si le fond est amovible ou moules en silicone), en tassant bien la préparation avec les doigts et en remontant sur les côtés pour réaliser des bords.
  3. Préparez ensuite la crème pâtissière : portez le lait à frémissement. Puis retirez du feu et ajoutez la verveine. Laissez infuser 5 bonnes minutes à couvert.
  4. Pendant ce temps, mélangez la fécule, la farine et le sucre dans un petit saladier. Versez ensuite par-dessus le lait infusé, en filtrant les feuilles de verveine à l’aide d’une petite passoire. Mélangez au fouet pour bien délayer et éviter les grumeaux.
  5. Remettez le tout dans la casserole, ajoutez le zeste de citron, la purée d’amande et une pincée de curcuma (pour colorer légèrement la crème). Mélangez bien. Faites ensuite épaissir à feu doux à moyen pendant quelques instants, tout en mélangeant au fouet.
  6. Répartissez la crème sur les fonds de tarte. Laissez tiédir puis tranchez les fraises et garnissez-en les tartelettes.
  7. Décorez enfin de zestes de citron et de jeunes feuilles de verveine tendres si vous en avez.
  8. Placez au frais au moins 1 heure.
  9. Démoulez délicatement et servez frais.
Ici, ma crème paraît liquide car c’était une première version où j’ai commis une erreur…
que je n’ai pas refaite pour la version finale validée ! 😉

Remarque :
Si vous n’utilisez pas la crème pâtissière de suite pour x raisons, qu’elle refroidit trop, ou que vous la placez au frigo avant d’en garnir les tartelettes, une fine pellicule de peau risque de se former en surface. C’est normal. Pour l’éviter, on recommande toujours de filmer la crème au contact avec un film alimentaire. Étant dans une démarche de réduction des déchets, je ne le fais pas. (Déjà que j’utilise ici du papier cuisson…) Je recouvre juste mon saladier d’une assiette retournée quand il m’arrive d’entreposer une crème pâtissière au frais. Éventuellement, je fouette un peu la crème au batteur électrique juste avant utilisation si nécessaire afin de faire disparaître cette pellicule, et/ou pour la rendre plus malléable, la crème durcissant en refroidissant. Mais bien souvent, je m’en fiche ! 😉

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏
Découvrez mes services de créatrice culinaire pour votre marque ou entreprise !