Plats, céréales, légumes

Sauté de tempeh aux carottes, champignons et olives

Bonjour les amis ! Je vous propose aujourd’hui un sauté de tempeh… parce qu’il n’y a clairement pas besoin de viande pour déguster un bon petit plat en sauce et avoir des protéines ! 😊 Saviez-vous d’ailleurs qu’il vaut mieux consommer du soja (ce dont est constitué le tempeh), ou autres protéines végétales, même non local(es), que de la viande, en termes d’impact environnemental et de réchauffement climatique* ?

Ici donc, du tempeh, un aliment produit à partir de fèves de soja fermentées. Source de protéines complètes, il contient des probiotiques, bons pour notre système digestif et immunitaire, ainsi que du potassium, du cuivre, du phosphore et du magnésium, entre autres. Il y a déjà plusieurs recettes à base de tempeh sur le blog, si vous voulez aller les découvrir.

J’achète le mien – ainsi que tous les produits à base de soja que j’utilise – en magasin biologique, et à base de soja français (sans OGM). Donc pour les remarques que je peux parfois avoir, du genre : « Et ton soja ? Il est pas local, et il contribue à la déforestation, ouuuuh, pas bien ! », dixit le carnivore qui mange régulièrement de la viande nourrie intensivement… au soja non bio, non local, on repassera. 😑

Il faut en effet savoir que la majorité du soja cultivé dans le monde pousse en conventionnel et est là pour nourrir les animaux d’élevage, qui seront alors consommés par l’homme. Et la quantité de soja ingurgitée par un bœuf est loin d’être comparable à celle consommée par un humain ! 🙃 Du coup, tu manges de la viande, tu cautionnes (sans le savoir peut-être) la culture intensive de soja et la déforestation, et ton impact est bien plus important que celui d’un simple mangeur occasionnel de soja, qu’il soit bio ou non, français ou non. Je raccourcis un peu mais dans les grandes lignes, c’est ça. Donc, non, je ne culpabilise pas de manger du soja, qui plus est bio et français ! 😉

Breeef, on passe à la recette de mon sauté de tempeh, j’ai faim ? 😀

Sauté de tempeh aux carottes, champignons et olives

Pour 2 personnes

  • 2 blocs de tempeh, ou un saucisson de tempeh (200 g)
  • 2 carottes moyennes
  • 1 oignon moyen
  • 6 à 8 champignons de Paris frais
  • 80 g d’olives vertes dénoyautées
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cuil. à soupe de sauce tamari à teneur réduite en sel (- 25%)
  • 1 cuil. à soupe rase de purée de cacahuète
  • Zeste d’½ citron
  • 1 bonne giclée de jus de citron
  • 1 grosse pincée de cannelle en poudre
  • 1 grosse pincée de paprika
  • 1 cuil. à soupe rase de farine
  • Poivre du moulin
  • Huile d’olive
  • Env. 30 cl d’eau
  1. Coupez le tempeh en gros cubes, ou en rondelles épaisses (1,5 cm) s’il est sous forme de saucisson.
  2. Émincez ensuite l’oignon et les champignons préalablement nettoyés. Tranchez les carottes.
  3. Dans un faitout, faites dorer le tempeh et l’oignon dans un peu d’huile d’olive.
  4. Ajoutez la farine en pluie, mélangez, puis ajoutez les carottes, l’ail pressé, les champignons et les olives.
  5. Versez ensuite l’eau, la sauce tamari, la purée de cacahuète, la cannelle, le paprika, le zeste et la giclée de citron. Poivrez.
  6. Mélangez bien et laissez mijoter à feu doux et à couvert, jusqu’à ce que les carottes soient tendres (+/- 10 minutes). Veillez bien à remuer régulièrement pour ne pas que ça accroche.
  7. Servez chaud, avec du riz par exemple.

Remarque :
Ajoutez un peu d’eau (ou de crème végétale) au besoin, si ça épaissit trop, et notamment si vous avez laissé reposer le sauté plusieurs heures ou toute une nuit et que vous le réchauffez.

Variante :
Remplacez les olives vertes par des olives noires ou par des raisins secs (env. 30 g).

* Source : Ademe

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏
Découvrez mes services de créatrice culinaire pour votre marque ou entreprise !