Apéritif

Carottes façon saumon fumé et leurs blinis

J’ai toujours aimé le saumon fumé. Je n’en achète plus depuis longtemps, mais j’avoue que ça me manque parfois. Alors, lorsque j’ai découvert que l’on pouvait en faire une version végétalienne, ça m’a tout de suite intéressée ! 😍

Toutes les recettes s’accordent pour remplacer le saumon par des carottes. La plupart propose de les faire mariner dans du liquid smoke, ou fumée liquide, un arôme produit par la fumée issue de la combustion du bois, qui vient ainsi parfumer vos plats en leur donnant une saveur de grillé et de fumé, comme un barbecue. Encore faut-il pouvoir trouver du liquid smoke biologique (et je vous le dis : je n’en ai pas trouvé). Ou au moins 100 % naturel, sans ingrédients douteux, ce qui n’est pas du tout évident.

Breeeef. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut aussi bien le remplacer par du thé noir fumé et de la sauce tamari bio, et c’est cette version que je vous propose ! 😊

Bien entendu, vous n’obtiendrez pas le goût du saumon fumé – on n’obtient pas du poisson avec des carottes ! 😁 – mais ça s’en rapproche vraiment et c’est très, très bon ! Côté visuel, on n’est pas mal non plus, comme en attestent les photos. Conseil : plus les carottes sont grosses, mieux c’est pour trancher de larges lamelles (mais ce n’est pas grave si ce n’est pas le cas).

J’ai choisi ici de servir ces carottes façon saumon fumé sur des blinis maison, mais des toasts de pain feront très bien l’affaire également… même si ma préférence va aux blinis, plus doux en goût que les pains que je consomme habituellement (complet, aux graines, à la farine de quinoa…), ce qui permet de ne pas prévaloir sur la saveur des carottes fumées ! 😊 Sinon, optez pour un pain dont la saveur n’est pas trop prononcée. 😉

Carottes façon saumon fumé et leurs blinis

Pour environ 30 toasts :

Les carottes :

  • 2 grosses carottes
  • 2 cuil. à café de thé fumé Lapsang souchong (ou autre thé noir fumé)
  • 2 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuil. à soupe de sauce tamari
  • Jus d’un petit ½ citron (= 2 cuil. à soupe = 2 cl)
  • 5 cl d’eau
  • ½ cuil. à café de sel
  • Quelques pluches de fenouil (ou aneth)

Les blinis :

  • 120 g de farine de blé T65 ou d’épeautre T70
  • 40 g de farine de riz complète
  • 20 g de fécule
  • 6 g de levure fraîche
  • 20 cl de lait végétal
  • 10 cl de crème liquide de soja
  • 1 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • Une bonne pincée de sel
  1. La veille, ou avant 10 h du matin pour une dégustation le soir : lavez et brossez les carottes. Coupez-les en fines lamelles à l’aide d’un économe, dans le sens de la longueur.
  2. Faites-les cuire à la vapeur 10 à 15 minutes environ, ou jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres.
  3. Pendant ce temps, faites chauffer 5 cl d’eau. À frémissement, coupez le feu et faites infuser le thé fumé en vrac pendant 10 minutes à couvert. Puis filtrez.
  4. Préparez la marinade : dans un récipient, mélangez le thé (l’eau infusée, pas la plante hein), l’huile d’olive, le jus de citron, la sauce tamari et les pluches de fenouil hachées. Salez.
  5. Ajoutez alors les lamelles de carottes et mélangez délicatement.
  6. Laissez complètement refroidir, en mélangeant de temps en temps, puis laissez mariner au frais au moins 8 heures, ou idéalement toute une nuit. Pensez à goûter et à rectifier l’assaisonnement au besoin.
  7. Le jour-même, préparez la pâte à blinis : délayez la levure dans le lait légèrement tiédi (pas plus de 37 °C).
  8. Dans un grand saladier, mélangez les farines, la fécule et le sel.
  9. Ajoutez progressivement le lait, la crème soja et l’huile, en mélangeant au fouet.
  10. Laissez reposer la pâte au moins une heure (voire beaucoup plus selon la température) à température ambiante et à l’abri des courants d’air. Elle doit doubler de volume. Pour aider en hiver, placez le saladier recouvert d’un linge sur un radiateur par exemple.
  11. Dans une poêle légèrement huilée bien chaude, déposez des cuillerées de pâte et laissez cuire à feu moyen quelques minutes de chaque côté.
  12. Servez les blinis avec les carottes fumées.

Conseils :
Les blinis se dégusteront tièdes ou froids, et pourront être agrémentés, en plus des carottes fumées, d’un peu de yaourt soja (de préférence égoutté plusieurs heures dans un linge fin au-dessus d’une passoire pour l’épaissir) assaisonné si vous le souhaitez en sel et en poivre, auquel vous pourrez ajouter des herbes aromatiques (pluches de fenouil, persil, ciboulette…), d’une délicieuse mayonnaise végétale ou encore de pesto de fanes de carottes (ou un combo yaourt + pesto !). Sur les carottes, quelques baies roses concassées pour parfaire le tout. 😊

Remarques :
Une recette zéro déchet car je conserve la peau des carottes si celle-ci est fine, j’utilise des pluches de fenouil (souvent délaissées) pour parfumer la marinade et il m’arrive, comme indiqué ci-dessus, d’agrémenter mes blinis de pesto de fanes de carottes, que je recommande car cela se marie très bien aux carottes fumées.
Les carottes vendues avec les fanes ne sont toutefois pas toujours très grosses : si vous choisissez ce type de carottes pour réaliser votre « saumon » et que vous les trouvez un peu petites, je pense que vous pouvez en compter au moins une de plus.

Cette recette vous a plu ? N’hésitez pas à la partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏
Découvrez mes services de créatrice culinaire pour votre marque ou entreprise !