Zéro déchet

S’équiper pour manger dehors en mode sain et zéro déchet

Manger hors de chez soi, à l’occasion d’un pique-nique, lorsque l’on fait du camping ou encore pour la pause déjeuner au travail, peut être source de nombreux déchets : serviettes en papier, emballages et sacs plastiques, papier d’aluminium, couverts jetables, etc. On n’est pas forcément équipé, on n’anticipe pas, on va au plus simple…

Pas tip top pour l’environnement, on est d’accord ?

Cela fait des années que je pratique le zéro déchet (ou presque hein, le zéro déchet est un idéal, on fait ce qu’on peut) lorsque je mange dehors. Il suffit de prendre les bonnes habitudes, d’avoir le matériel adéquat, et tout roule comme sur des roulettes !

Dans cet article, je vous donne ainsi tout pleins d’astuces pour réduire vos déchets lorsque vous mangez à l’extérieur ! 😃 (Je ne parle pas ici des restaurants bien sûr, même s’il y aurait beaucoup à dire sur certains – et je pense particulièrement aux fast-foods, que je vous conseille évidemment d’éviter, mais ce n’est pas le sujet de l’article.)

En 2016, je m’étais déjà amusée à produire les 10 commandements d’un pique-nique écolo zéro déchet. 😊

Manger dehors en mode zéro déchet_Tomate Sans graines

S’équiper pour manger dehors

  • Boîtes en inox : avoir sa lunch box en inox, matériau résistant et non nocif pour la santé, permet de remplacer les contenants en plastique, dont des composants peuvent migrer dans la nourriture, et donc dans votre organisme. J’ai pour ma part opté pour des boîtes de chez sans-bpa.com, qui offre une vaste gamme de produits zéro déchet en inox, bambou, tissu et verre. Seuls les couvercles de certains articles peuvent être en plastique, mais sans bpa ou autre composant douteux.

    J’ai ainsi la lunch box Tiffin carrée à 2 étages ainsi que la Tiffin ronde à 3 étages, qui permettent de transporter des repas complets. La carrée est également bien adaptée pour les sandwiches, notamment avec des tranches de pain carrées, tel que du pain de mie. Ces boîtes existent aussi en version kit, comprenant 1 paille en bambou, une serviette de table, des couverts pliables et deux sacs en tissu pour ranger le tout (kit carré, kit rond). Cela peut être sympa si l’on veut une panoplie plus complète dédiée aux repas en extérieur, ou pour offrir à quelqu’un. 🙂

    Je possède également des boîtes en inox de différentes tailles avec couvercle en plastique, plus légères et très polyvalentes, comme la boite de 800 ml que l’on voit sur la troisième photo ci-après, dont la contenance est parfaite pour une salade pour une personne par exemple. Si vous avez pour habitude d’acheter votre repas du midi chez le traiteur ou le boulanger lors de votre pause déjeuner, pensez à emporter une ou deux boites et faites-vous servir dedans ! Je les utilise pour pique-niquer, emmener de la nourriture à partager entre amis, faire mes achats en vrac, ou pour stocker des (restes d’)aliments à la maison. Leur couvercle transparent permet de distinguer ce qu’il y a à l’intérieur, ce qui peut être pratique.
Lunch box inox sans-bpa.com
  • Contenants en verre, bocaux : une alternative aux boîtes en inox peut être des boîtes de conservation en verre, ou même tout simplement des bocaux de récup’. L’inconvénient est que c’est plus lourd et plus fragile, l’avantage est que ça coûte moins cher, quand ce n’est pas gratuit. 😉 Personnellement, j’ai les deux, et je les utilise en fonction de mes besoins du moment. Si je dois marcher longtemps en transportant mon repas, je privilégie l’inox. Et souvent un petit bocal en verre contenant de la vinaigrette, des oléagineux ou des energy balls, ce qui n’est pas très lourd.
  • Boîtes repas isothermes : il existe aussi des récipients isothermes qui permettent de garder vos aliments et boissons bien chauds ou bien frais pendant plusieurs heures, ce qui peut être pratique et agréable lorsque l’on souhaite manger ou boire chaud en hiver. 😊 Le site sans-bpa.com en propose également.
  • Qui dit boisson, dit gourde : ma devise : jamais sans ma gourde ! ^^ Pour de vrai, j’ai toujours ma gourde avec moi. J’en ai même plusieurs, de différentes tailles, des double paroi (isothermes) ou simple paroi, pour moi, pour le Doudou. Pas d’aluminium, ni de plastique, mais encore et toujours de l’inox, choisi pour son innocuité. Si vous avez votre gourde sur vous, inutile d’acheter une boisson en cannette ou versée dans un gobelet en plastique jetable ! De nombreuses marques françaises en proposent, comme Gaspajoe ou La Petite Gourde, dont je teste actuellement l’un des nouveaux modèles qui devraient sortir fin juillet (la jolie gourde rose que l’on voit sur les photos). Je vous tiendrai au courant de leur sortie sur Facebook et Instagram. 😉 En attendant, d’autres modèles sont proposés sur le site de la marque.
  • Gobelets en inox : en plus de la gourde, il peut être judicieux d’avoir des gobelets ou tasses en inox, s’il y a des boissons à partager. Ils pourront également vous servir pour boire de la soupe, ou prendre votre petit déjeuner au camping : thé, café, mais aussi lait ou yaourt avec du granola, salade de fruits, etc. Mes tasses proviennent de chez Décathlon. Elles permettent de mesurer les liquides car elles sont graduées (cela ne m’a encore jamais servi, mais, hé, sait-on jamais ! 😉). Le seul reproche que je peux leur faire, c’est de ne pas s’empiler pour un gain de place, ce qui est vraiment dommage.
  • Couverts et serviettes réutilisables : si vous n’avez pas de kit comprenant des couverts et une serviette comme on l’a vu plus haut, utilisez vos couverts en inox habituels, et pensez à prendre une serviette de table en tissu. De mon côté, que nous mangions dehors ou à la maison, nous utilisons pour tous les repas des serviettes en tissu. À la fin de la semaine, on les lave. J’en ai plusieurs, ce qui me permet de tourner aisément.
  • Bee’s wraps : les bee’s wraps sont des morceaux de tissu enduits de cire d’abeille, que vous pouvez acheter ou fabriquer vous-même. Ils remplacent le film alimentaire et le papier d’aluminium. Vous pouvez ainsi emballer votre sandwich dedans, ou encore du fromage par exemple.
  • Sacs en tissu : les sacs en tissu peuvent servir pour plein de choses ! Transporter des biscuits, du pain, des fruits, acheter quelque chose en vrac à la dernière minute…

Remarque : sans-bpa.com réduit au maximum les suremballages des produits commandés. L’envoi est fait dans un carton recyclé, recyclable ou réutilisé, avec du ruban kraft sans plastique et de la colle à base d’amidon, du papier kraft recyclable et recyclé, des particules de calage bio, fabriquées à partir de maïs soufflé, 100 % biodégradables et compostables.

Dire STOP au jetable

Pour conclure, on opte pour du réutilisable, et si l’on s’achète à manger dans un commerce à la pause déjeuner, on y va avec ses emballages et contenants durables qu’on présente au commerçant ; on refuse les serviettes en papier, les couverts en plastique, les boissons dans des cannettes, bouteilles plastiques ou gobelets jetables, parce que l’on a déjà tout ce qu’il faut.

On réduit au maximum les déchets que l’on pourrait produire, et on évite donc le plastique. Jetable, bien évidemment, car il génère un fort coût environnemental, mais aussi réutilisable, pour une question de santé. Ceci étant, si l’on possède déjà des objets réutilisables en plastique aptes au contact alimentaire, sans bpa, qui ne sont pas trop vieux, abîmés, ni rayés, cela ne serait pas cohérent de les jeter, car l’une des règles du zéro déchet et de faire avec ce que l’on a déjà.

J’en utilise le moins possible, surtout pour l’alimentaire, mais je dois admettre qu’il a l’avantage d’être très léger, ce qui peut être pratique dans certaines circonstances, par exemple lorsque l’on doit transporter sa nourriture dans une glacière ou un sac à dos pendant une certaine durée. Ainsi, si vous possédez des écocups, des gobelets, des boîtes ou encore des assiettes de pique-nique en plastique en bon état, assez récents, bah, ma foi, je vous dirais de continuer à les utiliser, en faisant attention à ne pas stocker les aliments trop longtemps dedans, et notamment tout ce qui est acide (vinaigrette, tomate, citron…) ou chaud, afin de limiter les migrations de particules.

S’équiper pour manger dehors en version sans plastique est indéniablement plus cher, mais il faut le voir comme un investissement dans quelque chose qui vous durera extrêmement longtemps.

Un bon compromis ? Faire un mix entre inox, verre, plastique, tissu, objets que vous avez déjà et qui peuvent encore servir, et nouveaux achats, en renouvelant petit à petit votre kit pour manger sain en mode zéro déchet. Et si vous avez des tupperwares en plastique dont vous ne souhaitez plus vous servir pour l’alimentaire, ne les jetez pas mais utilisez-les comme boîtes de rangement !

Et rappelez-vous : personne n’est parfait, et chacun fait comme il peut, selon ses moyens, à l’instant T. 😏

Boîte repas isotherme

Et vous, qu’est-ce que vous possédez déjà ? Qu’envisagez-vous de changer ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏