Écologie globale

Réduire le plastique dans sa cuisine

Il y a quelque temps, je vous donnais des conseils pour réduire le plastique, et vos déchets de manière générale, dans votre salle de bains. Aujourd’hui, je vous propose de vous attaquer à votre cuisine. 😊 En effet, c’est une pièce de notre maison qui peut contenir beaucoup d’objets en plastique : spatules, moules, film alimentaire, boîtes en plastique… On a vite fait de se retrouver envahi par ce matériau nocif pour notre santé et celle de la planète, dont le recyclage est énergivore, loin d’être évident – les objets en plastique ne se recyclent pas, seulement les emballages, et encore, pas tous – et ne constitue en rien la solution idéale (le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas).

Voici donc quelques alternatives pour une cuisine (presque) sans plastique ! 😉

Utiliser des bocaux en verre pour stocker vos aliments… achetés en vrac, of course. 😉 Le vrac permet de réduire drastiquement ses déchets plastiques et en carton, et offre la possibilité d’acheter exactement la quantité dont on a besoin. Le stockage dans des bocaux permet de voir aisément ce qu’il reste à l’intérieur, et en plus c’est joli !

Préférer les tupperwares en verre, les boîtes en inox (pas d’aluminium) ou, à nouveau, les bocaux à la place des boîtes en plastique. Les tupperwares en verre, et même ceux en inox, ont souvent un couvercle en plastique, mais ce n’est pas très grave car logiquement, ce que vous mettrez dans la boîte ne touchera pas le couvercle.

Utiliser des ustensiles de cuisine en bois ou en inox.

Éviter les moules en silicone (on en a souvent beaucoup !) au profit de matériaux plus sains comme le verre, l’inox ou le fer. Même si certains types de silicone sont de meilleure qualité que d’autres, il n’est pas du tout aisé de le savoir lors de l’achat, et dans tous les cas, mieux vaut préférer le principe de précaution ! Surtout quand il s’agit de faire chauffer, des substances chimiques pouvant migrer dans les aliments.

Bannir le film alimentaire en le remplaçant par des bee’s wraps (pièces de tissu malléables enduites de cire d’abeille, que vous pouvez acheter ou fabriquer vous-même), des charlottes en tissu ou encore par une assiette avec lesquels vous viendrez recouvrir un bol ou un saladier contenant un reste de nourriture. Vous pouvez aussi utiliser le bee’s wrap pour conserver un morceau de fromage par exemple, mais aussi pour emballer un sandwich pour un pique-nique. Concernant les entames d’aliments, comme par exemple un céleri rave dont vous n’auriez consommé qu’une partie, vous pouvez  simplement les conserver avec la partie coupée à plat sur une assiette, pour éviter le contact avec l’air.

Remplacer sa passoire en plastique par une passoire en inox.

Utiliser une bouilloire électrique sans plastique, et plus particulièrement à l’intérieur de celle-ci, en contact avec l’eau bouillante… ou encore mieux : se passer de bouilloire et faire chauffer son eau dans une casserole (en inox de préférence). La chaleur fait migrer les « molécules » (je ne sais pas si c’est le bon mot) néfastes du plastique dans votre eau.

Pour les mêmes raisons, utiliser une cafetière sans plastique : cafetière à piston en inox et en verre ou 100 % inox, ou cafetière italienne 100 % inox, par exemple.

On peut élargir aux différents robots ménagers, en essayant de privilégier ceux qui contiennent le moins de plastique possible, en optant par exemple pour un blender avec cuve en verre ou un pétrin avec cuve en inox.

Bien entendu, ne jetez rien ! Donnez à des associations ou lors de gratiferias par exemple.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏