Zéro déchet

Mariage bio, zéro déchet, récup’ et compagnie !

Un mariage, c’est beau. Magique. Romantique. Mais l’envers du décor, c’est que c’est aussi souvent synonyme de superflu, gaspillage, dépenses extravagantes, achats neufs, et tout cela pour une seule journée. On ne peut pas dire que ce soit très écolo. 😑

Je me suis mariée le mois dernier (j’ai cédé après 13 ans ensemble ^^) mais il y avait une condition sine qua non : pas de mariage « conventionnel ». Avec le Doudou, nous nous sommes en effet mis d’accord pour faire de ce mariage un événement le plus écoresponsable possible, à notre image et en cohérence avec notre mode de vie, qui permettrait en même temps de sensibiliser nos proches. Nous voulions montrer que l’on peut faire autrement, casser les codes, les traditions consuméristes.

Notre mariage n’est certes pas écologiquement parfait, diverses choses auraient sans doute pu être réalisées autrement, mais nous avons fait tout ce que nous avons pu pour réduire au maximum notre impact environnemental, en fonction des moyens de chaque personne impliquée dans l’organisation et du court temps imparti (2 mois et quelques, on a décidé de se marier cet été !). Il y aura d’ailleurs eu une ou deux petites déconvenues, vous le verrez.

Après, restons modestes : on n’a pas inventé l’eau chaude, et ce que je vais vous raconter ci-dessous n’a rien d’extraordinaire. Mais si notre expérience peut servir et inspirer d’autres personnes… 😏

Nos mots d’ordre : récup’, zéro déchet, local, naturel, bio, de saison et végétarien.

Le lieu : chez mes parents, dans leur garage.
Nous avons fait le choix de nous occuper de tout, sans  faire appel à un wedding planner ou un traiteur.

Pas de liste de mariage, nous ne voulions pas inciter les gens à nous faire de cadeaux, encore moins neufs. Nous leur avons d’ailleurs dit à plusieurs reprises que nous n’avions besoin de rien.

Pour moi : pas de maquillage, ni de vernis à ongles. Même bio. Je ne veux pas me grimer en une autre personne sous prétexte que je me marie. Je reste au naturel, point barre. 😊 Je me suis juste fait plaisir en me faisant coiffer par ma cousine, ce qui n’était pas du tout prévu à la base – je devais me débrouiller plus ou moins seule, avec les conseils d’une copine – mais je ne regrette absolument pas car j’ai été très contente du résultat, auquel je ne serai jamais parvenue seule !

Nous avions également dit à nos invités de venir comme ils sont, de ne pas acheter de nouveaux vêtements exprès pour notre mariage. Bon, je ne sais pas ce qu’il en a été au final, mais nous avons au moins essayé de faire passer le mot, en annonçant, sur le ton de la rigolade : « Surtout, pas de super tenues chics et élégantes, vous risqueriez d’être mieux habillés que nous et on ne saura pas que c’est nous les mariés ! »  😂

Nos tenues vestimentaires

Petit point à préciser : nous nous sommes mariés à la mairie, pas de mariage religieux.

Je ne voulais pas acheter de robe de mariée que je ne porterais qu’une fois dans ma vie. Cela coûte cher et ce n’est pas du tout écolo d’acheter un produit neuf pour ne l’utiliser qu’une fois. J’aurais certes pu tenter de la revendre après, mais cela ne m’intéressait pas. J’aurais pu me renseigner pour en louer une, ou en acheter une d’occasion, mais je ne voulais en fait tout simplement pas de robe de mariée. 😉 Je souhaitais une robe à la fois simple et un peu plus élégante que ce que j’ai l’habitude de porter, et surtout, que je pourrais remettre régulièrement par la suite, et pas seulement pour les grandes occasions qui sont finalement très rares. Je voulais aussi la trouver de seconde main, toujours pour éviter l’achat de biens neufs, très impactants pour l’environnement (voir mon article sur le sujet). Après de nombreuses recherches, j’ai finalement trouvé une robe – verte ! – dans l’une des friperies ABI06 de Nice, association qui a pour vocation la réinsertion de personnes en grande difficulté sociale. Je l’ai payée 5 euros. Oui, oui : 5 euros pour ma robe de mariée ! 😝 Cette robe ne ressemble en rien à une robe de mariée, mais comme dit plus haut, c’est mon choix. Et puis, moi je dis : le blanc, c’est surfait pour un mariage… Et pourquoi se marier en blanc quand on voit la vie en vert ?! 😁😉 Je blague, bien sûr. Vous pouvez tout à fait vous offrir une robe un peu plus « mariage » , chic, ou une vraie robe de mariée si c’est votre rêve, en friperies physiques ou en ligne, sur des sites de seconde main comme Leboncoin ou Vinted, par exemple. Peut-être même qu’il existe des sortes de sites ou forums de mariage pour racheter d’occasion les vêtements, décos et autres de précédents mariages ? Ça peut être une bonne idée pour éviter les achats neufs. Pour ma part, je préfère toujours voir le vêtement en vrai, toucher la matière, voir son allure générale, sa tenue, l’essayer quand c’est possible… c’est pour cela que je n’ai pas choisi l’option en ligne.

Une fois la robe trouvée, j’ai lancé un appel auprès de mes amies pour savoir si l’une d’entre elles possédait un gilet qui pourrait aller avec… Merci Camille ! 😉

Concernant les chaussures, j’ai porté une paire de sandales que j’ai depuis plusieurs années. J’avais prévu de les porter sans collants, mais je n’imaginais pas un seul instant que pile le jour de mon mariage, la météo aurait décidé de ne pas être clémente du tout alors qu’il n’avait pas plu depuis de nombreuses semaines. Quelques jours avant, voyant les prévisions météorologiques, la même amie qui m’a prêté son gilet m’a également proposé, au cas où, des escarpins, plus fermés que mes sandales, avec lesquels il aurait été possible de porter des collants sans que l’on voit le bout au niveau des orteils, ce qui n’est pas très joli. 😅 Je n’ai jamais mis d’escarpins de ma vie. Je me suis entraînée à les porter avant le jour-J, mais je n’ai jamais pu tenir plus d’½ heure avec. Trop mal. Talons trop hauts. On oublie. On garde les sandales ouvertes et on assume le bout des collants ! 😁

Pour le Doudou, nous avions prévu qu’il porterait son seul et unique costume qu’il possède depuis des années et qu’il ne porte jamais (vous savez, les grandes occasions… ? ^^). Mais en l’essayant de nouveau, nous nous sommes aperçus que le pantalon comme la veste étaient finalement un peu grands. Je n’aimais pas trop le rendu (après, si on aime les pattes d’eph…). Du coup, nous avons décidé de lui acheter seulement un pantalon, chic mais pas trop non plus, afin qu’il puisse le reporter facilement. Nous n’avons pas pu le dégoter en friperie, et l’avons donc acheté neuf. Je trouve l’offre de vêtements pour hommes en seconde main nettement inférieure à celle des vêtements pour femmes, sans compter que, s’il arrive que l’on trouve quelque chose de sympa, c’est rarement  à la taille de mon Doudou, qui n’est pas très épais. 😕

Pour ce qui est du haut, nous nous sommes rendu compte que la plupart de ses chemises étaient vraiment abimées (cela nous a permis de faire du tri !) et les autres ne convenaient malheureusement pas. Nous avons ainsi acheté une première chemise d’occasion à Emmaüs (miracle, une chemise seconde main à sa taille, quelle aubaine !), sauf que nous nous sommes aperçus en rentrant chez nous qu’elle était tachée… taches que nous n’avions pas vu dans les locaux sombres d’Emmaüs, et qu’il nous a été impossible de faire partir au lavage. Il ne nous restait donc plus qu’à en acheter une autre… neuve, cette fois. Note pour plus tard : bien regarder le vêtement à la lumière pour voir s’il n’y a pas de tache. Bref, un pantalon, une chemise… eh bien, il portera sa veste de costume avec, tout en bombant bien le torse et en se grandissant pour ne pas sembler nager dedans ! 😋

Quant aux chaussures, il possède une paire de chaussures de ville noires depuis des années qu’il ne porte qu’en de rares occasions : c’était donc l’occasion. 😏

La décoration

Pas de décoration neuve. De la récup’, et que de la récup’. Je ne souhaitais rien acheter exprès pour la décoration éphémère d’un mariage. Ma cousine étant décoratrice de mariage et souhaitant s’occuper avec ma mère de la déco, que je voulais simple, j’ai convenu avec elle qu’elle pourrait se servir des accessoires qu’elle conserve mariage après mariage (bougeoirs, rubans…) et qu’elle pourrait utiliser des fleurs ou plantes qu’elle récupèrerait d’un mariage précédent. Ma mère est également allée en forêt ramasser des éléments naturels, et moi de la magnifique bruyère. Mon bouquet de mariée, ma coiffure et la boutonnière du Doudou ont d’ailleurs été confectionnés avec ces mêmes éléments floraux.

Nous avons également récupéré des bocaux que nous avons transformés en vases, en les entourant de vieilles dentelles que ma mère possédait, ainsi que de rubans.

Mon père a, quant à lui, scié des plateaux dans des souches de bois pour y placer les vases.

Sur les tables, pas de nappes en papier jetable mais des nappes en tissu. Comme nous avons réalisé notre mariage dans le garage de mes parents, mon père a camouflé ses outils visibles sous de grands pans de tissu également.

Au niveau des chaises… il y avait de tout ! ^^

Le repas

100 % fait maison et végétarien, bio et de saison, et un maximum zéro déchet (quelques emballages à jeter au bac jaune quand même).

Nous avons pu bénéficier des derniers légumes d’été en plus des légumes d’automne.

Pas de plastique – bouteilles, verrines, couverts… – au repas. Nous avons utilisé de la vraie vaisselle de A à Z, avec des couverts en inox et des serviettes en tissu. Tout était dépareillé, mais ce n’est pas grave ! 😉 Pour ce qui nous manquait, nous avons lancé des appels au prêt ou au don. Le seul hic : devoir faire la (tonne de) vaisselle avant, pendant et après : assiettes, verres, plats de service, saladiers, casseroles, poêles… Nous n’avons pas de lave-vaisselle, alors nous nous sommes relayés ! (Et ne me dites pas que nous devrions en avoir un car c’est plus écologique que de laver la vaisselle à la main, il n’en est rien. Certes, on consomme peut-être moins d’eau lors de l’utilisation d’un lave-vaisselle, mais qu’en est-t-il de son impact global, de sa production à sa mise au rebut ? De l’eau consommée pour sa fabrication ainsi que tout le reste ? Je compte rédiger un article à ce sujet un jour.)

Pas de sodas, même biologiques. Du jus de pommes bio et local et de la limonade bio pour les enfants, des vins cuits maison et autres vins bio pour les adultes. 

J’ai aidé à la préparation du menu mais, rendons ses lauriers à César, ma mère a fait le plus gros (merciiii). On en parle des 90 pâtes qu’elle s’est farcies toute seule pour que chaque invité en ait au moins trois ?! 😜

J’ai, entre autres, réalisé deux crottins de fromage végétal amande-cajou aux herbes de Provence, à glisser sur le plateau de fromages qui a été servi, afin de faire découvrir autre chose, non dérivé d’animaux, aux convives.

J’ai acheté du pain bio que j’ai directement placé dans des sacs en tissu pour le transport, ainsi que deux (très) gros gâteaux (dans des boites en carton, je n’ai pas pu faire autrement) à la boulangerie bio La Baguette Magique, 82 boulevard de Cessole à Nice, pour ceux et celles que ça intéresserait. 😊 J’ai eu une commande sur mesure : deux gâteaux de 15 parts chacun (en réalité, ils étaient juste énormes et l’équivalent d’un aurait amplement suffi !), avec des fruits de saison et sans gélatine (la plupart des gâteaux pâtissiers en contiennent). Nous avons convenu que le pâtissier pourrait nous réaliser un gâteau aux poires style fraisier, avec un biscuit à l’amande, ainsi qu’un Royal au chocolat noir (comme le Trianon, si vous connaissez), dans lequel j’ai demandé s’il était possible d’intégrer des framboises. Vœu exaucé. 😍 Une tuerie, ces gâteaux ! Tout les invités se sont extasiés et régalés. Et à un prix plus que correct pour du bio* et au vu de la taille des gâteaux ! Bref, je recommande. 👌 Ce sont les seules choses que nous n’avons pas cuisinées nous-mêmes, mais cela n’en reste pas moins du fait maison.

* Les pains sont 100 % bio, les pâtisseries comportent toutefois certains ingrédients non bio. Mais l’effort est là !

Afin d’éviter le gaspillage, pour tout ce qui a été servi à l’assiette, nous avons annoncé à chaque fois de quoi il s’agissait et avons demandé aux convives de nous dire la quantité souhaitée, et s’il voulait de tout ou pas. Pour le reste, les plats étaient posés sur la table et les gens se servaient eux-mêmes, en fonction des quantités qui leur convenaient et de ce qu’ils aimaient ou avaient tout simplement envie de manger.

Les cadeaux des invités

Pour les adultes :
Un pochon de lavande pour parfumer les armoires, réalisé au crochet par ma mère avec du fil qu’elle possédait déjà et de la lavande qu’elle était allée récolter et avait fait sécher, avant que je ne me charge de l’égrainer pour remplir les tulles à placer dans les pochons. Ces tulles sont en partie issus de la récup’ (ma mère les conservait après chaque mariage ou baptême !), les autres proviennent de ma cousine (décoratrice de mariage). Le ruban utilisé pour fermer les pochons provient également de ma cousine, qui ne l’a pas acheté exprès, tout comme le tulle, mais qui l’avait déjà de précédents mariages dont elle s’était occupée. Fils et tulles ne sont pas tous de la même couleur… mais est-ce grave ? 😏

Une fiole de liqueur de verveine faite par ma mère. Là encore, les fioles proviennent de ma cousine. Elles sont en verre et peuvent être réutilisées.

Pour les enfants :
Des biscuits faits par ma belle-mère enveloppés dans de jolis tissus qui pourront servir de serviettes par la suite.

Conclusion

Je dois vous avouer qu’exiger un repas 100 % végétarien a suscité quelques reproches ou remarques (je n’ose imaginer si j’avais imposé un repas végane). De certains invités, à qui nous en avions parlé lors de la préparation du mariage, mais aussi de mes parents, qui sont pourtant habitués à ne consommer que très peu de viande ou de poisson, et mangent donc régulièrement végétarien. En fait, je me suis rendue compte que ce qui dérangeait vraiment mes parents, c’était le qu’en dira-t-on, qui vous pousse à « faire bien » pour les autres. Par peur du jugement. Et parce qu’un repas tel que celui d’un mariage ne peut décemment pas se faire sans plat carné : « ce n’est pas festif, les gens ne vont pas apprécier ».

Les coutumes sont encore bien ancrées, et cela doit changer : pour notre santé, pour les animaux et pour la planète. Manger végéta*ien a un impact écologique nettement inférieur à celui d’une alimentation carnée.

Bref, mes parents avaient plein d’a priori… Et vous savez quoi ? Au final, l’ensemble des invités s’est régalé ! 😊

Affiche à l’attention de nos invités

Nous étions volontairement en petit comité (26 personnes), d’une part car cela m’aurait mise mal à l’aise d’être le centre d’intérêt de plusieurs dizaines de personnes, et d’autre part parce que je voulais quelque chose d’intime, en toute simplicité, sans tralala.

Mais 26, finalement, c’est à la fois peu et beaucoup quand on prépare tout soi-même. Ceci dit, ce nombre restreint d’invités nous a indéniablement facilité la tâche, j’en suis consciente.

Et puis, si nous avions été plus nombreux, il n’aurait pas été possible d’organiser cela dans le garage de mes parents. 😉

Mais voilà, même à plus grande échelle, on peut réfléchir à réduire ses déchets et son impact environnemental/animal lors d’événements : il y a toujours des solutions pour « alléger la note ». Bref, c’est possible.

Une célébration de mariage qui n’est donc pas parfaite en tous points, car on peut toujours faire mieux, comme je le disais au début de cet article, mais qui l’est a mes yeux, tant cela a été préparé avec amour par mes proches. Encore un grand merci à mes parents, qui se sont démenés pour m’offrir un mariage à mon image, dans leur garage qu’ils ont dû nettoyer, ranger et décorer, et qui ont accepté de répondre à toutes mes exigences d’écolo malgré, parfois, quelques rechignements ! 😉

Conseils pour réussir un mariage écolo :

Faire avec ce que l’on possède déjà. 
Ne pas utiliser de vaisselle jetable.
Éviter le plastique, même s’il est durable, car ce n’est pas le matériau le plus sain qui soit et tôt ou tard, il faudra le jeter (problème du recyclage).
Ne pas hésiter à demander autour de soi si l’on peut vous prêter ou vous donner ce qu’il vous manque.
Sinon, acheter d’occasion (vide-greniers, Emmaüs, friperies, Vinted, Leboncoin…).
Si l’on ne possède pas suffisamment de nappes en tissu, penser à de vieux draps par exemple (se reporter au point précédent si besoin 😉).
Éviter la profusion de verrines >> beaucoup de vaisselle, à trouver si on n’en possède pas assez – verrines + petites cuillères – mais aussi à laver, et de travail. Nous n’avons servi que deux sortes de verrines, et c’était bien assez. Privilégier les grands formats : quelque chose qui se découpe en parts, ou qui se sert à même un saladier par exemple.
Éviter les piques à brochettes jetables (que ce soit du bois ou du plastique… mais on a dit non au plastique si vous suivez bien !), ou alors les conserver et les laver pour les réutiliser plusieurs fois. Sinon, il en existe en métal. 😏

Envisager un repas sous forme de buffet peut être une option. Cela évite d’avoir des gens qui se dévouent pour servir les autres, et cela permet à chacun de choisir exactement ce dont il a envie et en quantité adéquate pour éviter le gaspillage. Pour cela, il faut un espace suffisamment vaste pour permettre une bonne circulation.

Ne pas avoir peur du dépareillé ! 😜

S’y prendre suffisamment à l’avance pour tout organiser, surtout si vous voulez tout faire vous-même, chez vous, et que vous ne déléguez pas à un wedding planner et/ou un restaurateur. Et puis, trouver ce dont on a besoin en seconde main – je pense notamment aux vêtements –, peut prendre du temps, on ne trouve pas forcément son bonheur du premier coup. Nous avons personnellement été un peu courts niveau timing, deux mois et demi, ça passe très vite quand on veut tout gérer et bien prendre le temps de réfléchir à tout ce qui peut être fait de la manière la plus écoresponsable possible et trouver les moyens de le faire. Mais voilà, on a fait de notre mieux et je trouve qu’on ne s’est pas trop mal débrouillés !


 Alors, prêt à relever le défi d’un événement festif écoresponsable ? 


Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter ! 
😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance !
 🙏