Autour de l'alimentation

Défi personnel : Consommer encore plus local

J’ai fait un constat. Je dis toujours que je prône une cuisine locavore autant que faire se peut, seulement voilà : je ne m’étais pas rendue compte à quel point, malgré tout, je consomme des produits pas toujours très locaux, voire même pas du tout, du tout ! Je fais vraiment du mieux que je peux au quotidien, mais parfois on n’arrive pas – et de manière assez inconsciente pour ma part sur ce coup-là – à être totalement en adéquation avec ses principes.

Ce constat, je l’ai fait pas plus tard que ce matin, en faisant mes courses et en achetant des graines de courge. Là, le choc ! Provenance : Chine. Ding, daing, dong, sonnette d’alarme dans ma tête ! Parce qu’on n’a pas de courge chez nous ?!? Et en regardant les autres produits en vrac qui se trouvaient autour desdites graines, je vois : Pakistan, Finlande, etc. C’est là que j’ai réalisé. Je ne comprends même pas pourquoi le déclic ne s’est pas fait plus tôt ! ^^

On change ses habitudes !

J’ai donc décidé de me lancer le défi pour les mois à venir de consommer encore plus local que je ne le fais déjà, en essayant de faire le tri entre les aliments dont je ne peux pas me passer (par « nécessité » dirons-nous, mais aussi par plaisir, car c’est important de ne pas être dans la frustration) et ceux dont je pourrai aisément faire sans, ceux qui ne changeront au final pas grand chose à ma vie. 😉 Pour les produits que je n’arriverai pas à éliminer totalement de mon alimentation, et notamment ceux qui viennent de vraiment loin, j’aimerais au moins essayer d’en réduire la consommation.

Les aliments qui me viennent immédiatement à l’esprit qui proviennent de loin et qui sont donc très énergivores et pollueurs en matière de transport, de réfrigération, etc., sont le thé, le rooibos, le café, le chocolat (!), certaines graines, les épices, les fruits exotiques… Mais aussi le riz, certaines céréales et légumineuses… Je vais donc étudier tout cela plus attentivement les prochains mois. Voir aussi si je peux trouver ces mêmes produits (notamment les graines, céréales et légumineuses) mais vendus par une autre marque qui s’approvisionnerait plus près.

Je pense déjà réduire ma consommation de thé/rooibos au profit de tisanes plus locales : j’ai déjà de la verveine du jardin de mes parents et même de mon balcon, j’ai de la menthe, je sais que je peux aller cueillir de la camomille chez mes parents pour la faire sécher… c’est déjà un bon début.

Pour ce qui est du café, nous n’en consommons qu’extrêmement peu à la maison, donc pas de problème, on ne change rien.

Concernant les graines et les épices, c’est plus compliqué ! J’en utilise énormément au quotidien. À voir donc si j’arrive à modifier mes habitudes ou non… Peut-être en utilisant un peu plus d’herbes de Provence (thym, romarin, origan, myrte, etc.) qui poussent par chez moi et auxquelles j’ai donc accès gratuitement, en remplacement des épices de temps en temps. Pour les graines, je pense que je pourrai me passer de celles de courge, qui sont celles que j’aime le moins finalement. Mais pour ça, il faudra attendre que j’ai terminé mon bocal ! ^^

Les fruits exotiques, je n’en achète quasiment jamais (même si j’aime beaucoup ça). J’avais déjà fait une croix dessus depuis longtemps pour les raisons qui me poussent aujourd’hui à relever ce défi. Donc à part un ou deux achats par an… Cela reste dans le très raisonnable… Sauf pour les bananes ! Mais ça, je sais que je ne peux pas faire sans. Ceci dit, je les achète généralement en commerce équitable.

Pour ce qui est du riz, j’alterne déjà depuis un moment entre riz basmati ou thaï et riz de Camargue.

Le chocolat… comment dire… je ne pourrai indéniablement pas faire sans, mais je peux sans doute diminuer un peu ma consommation, bien que je ne la trouve pas si excessive.

Bref, je vais donc m’atteler à ce défi les mois à venir, voir ce que je peux faire mieux, si je ne me sens pas « diminuée » dans ma cuisine… Dans tous les cas, je vais bien sûr finir tout ce que j’ai dans mes placards, donc j’en ai encore pour quelques mois ! C’est d’ailleurs pour ça que j’étends le défi sur une longue durée, car il me reste de nombreuses denrées non locales que je mets, pour la plupart, longtemps à terminer. 😉

Et vous, faites-vous attention à la provenance des produits que vous consommez ?

Edit du 02/06/16 : pour le thé, j’ai mis en place une astuce : je réutilise ma boule de thé une seconde fois avant de jeter le thé (enfin, je ne le jette pas, je le composte ou le mets directement au pied de mes plantes ^^). Comme ça, je peux boire toujours autant de thé, mais en en consommant moins. 😉