Nature

La bourse aux plantes du jardin botanique de Nice

Samedi 11 avril. Arrivée à 8 heures pétantes devant le jardin botanique de Nice pour la bourse aux plantes. Plusieurs voitures sont déjà là, postées devant les grilles, attendant avec frénésie l’ouverture aux alentours de 8 h 30. C’est que ce rendez-vous bisannuel a de fervents adeptes !

Jardin botanique de Nice avec palmiers, agaves et autres plantes.
Le jardin botanique de Nice, où se déroule la bourse aux plantes

La première fois…

Je me souviens de la première fois où je m’y suis rendue. Je devais avoir une quinzaine d’années et je vouais à l’époque une adoration aux cactus, c’était mon grand dada ! ^^ Passion qui est d’ailleurs restée de très nombreuses années, soit dit en passant. L’idée m’avait même traversée d’en faire mon métier. 😉 Ma mère avait su je ne sais plus comment qu’une bourse se tenait au jardin botanique et m’y avait donc emmenée. Sauf que, grosse déception : arrivées en début d’après-midi, il n’y avait rien, quasiment personne. On s’est alors dit que cette bourse ne valait vraiment pas le coup. Quand une personne nous a appris qu’en réalité, l’événement ne se passait que le matin,  jusque vers 13 heures. Aaaah, ok !   😁

Quelques années plus tard, je ne devais même pas avoir 20 ans, je participais à ma première bourse aux plantes, installée derrière l’un des stands prêtés par la mairie, aux côtés d’autres amateurs passionnés.

La petite…

Étant alors la plus jeune participante, j’étais « la petite » , comme on m’appelait, que tout le monde semblait apprécier. Une jeune fille s’intéressant aux plantes parmi ces amateurs dont la moyenne d’âge est, il faut bien l’avouer, assez élevée, eh bien, je crois que ça leur faisait plaisir ! Ce statut m’est resté quelques années, puis j’ai pris de l’âge… ou bien les gens ont finalement compris que je n’étais pas si « petite ».  😉 Ceci étant, je fais, il me semble, toujours partie des plus jeunes participants ayant un stand. Les enfants et jeunes adultes présents venant généralement simplement faire un tour avec leurs parents.

Depuis cette première participation, je m’y suis rendue chaque année, tel un rituel, si ce n’est pour les deux manifestions annuelles – au printemps et à l’automne – au moins à l’une d’entre elles à chaque fois. Je ne sais pas si je vous l’ai dit mais j’adore les plantounes ! 🥰

Derrière mon stand lors de la bourse, deux pots contenant des cactus dans les mains.
Fidèle au poste^^

Des échanges humains, de plantes et de conseils

J’ai beaucoup de plaisir à participer à cet échange de plants et de bons conseils et j’attends toujours avec impatience le jour J, même après tant d’années. Les semaines précédent l’événement, je prépare les plants et boutures que je compte amener.

C’est un moment convivial, dans un joli cadre extérieur, passé en compagnie d’autres amateurs – certains à la limite du professionnalisme tant ils s’y connaissent ! Je suis toujours contente de revoir des têtes connues et d’en découvrir de nouvelles.

Le magnifique jardin botanique de Nice accueillant la bourse aux plantes

On peut y échanger des cactus et autres plantes grasses, des graines, des boutures, des plantes comestibles ou ornementales, des bulbes… Bref, tout ce qui peut se planter. 😊 Ici, nulle question d’argent. On partage et on échange… même si certains sont sacrément durs en affaires ! ^^

Un stand bien fourni

Bref, encore un très agréable moment, avec un beau soleil cette fois – j’avais dû partir précipitamment lors de la bourse de l’automne dernier à cause d’un orage – et en compagnie d’une copine que j’ai convertie il y a peu. 😉

Pour finir, voici quelques plantes troquées ce samedi. 🙂

Et vous, connaissez-vous ce type de bourse ? Êtes-vous des adeptes du troc dans d’autres domaines ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager et à commenter ! 😊
Vous pouvez aussi soutenir mon travail sur Tipeee, merci d’avance ! 🙏
Découvrez mes services de création de contenu pour votre marque ou entreprise !