Plats, céréales, légumes

Potato burger et son steak végétal 100 % homemade

Cette idée, je l’ai depuis bien longtemps déjà, notée sur un bout de papier depuis des mois si ce n’est un an.

Je me suis donc enfin lancée et ce pour mon plus grand plaisir gustatif. En effet, ce burger est délicieux et n’a rien à envier aux hamburgers traditionnels. J’ai remplacé le pain par des paillassons de pomme de terre, les crudités par une fondue de poireau et le steak est constitué de flocons de céréales, de champignons, d’oignon et d’épices. Vous pourrez le déguster avec ou sans fromage, au choix.

Je ne sais pas si je vous ai dit que mon burger était tout sauf classique ? ^^

J’espère qu’il vous plaira !

Pour 2 personnes :

Les steaks :

    50 g de flocons de céréales (avoine, sarrasin…)
    120 g de champignons de Paris frais ou surgelés
    1 oignon
    1 belle gousse d’ail
    Quelques brins de persil
    1 grosse cuil. à soupe de sauce soja
    1 ou 2 cuil. à soupe d’eau
    1 pincée de cannelle
    1 cuil. à café de Massalé doux (ou curry)
    Poivre
    Huile d’olive

    Faites rendre l’eau aux champignons. Puis faites-les dorer dans un peu d’huile d’olive avec le persil ciselé, les épices, le poivre, l’oignon émincé et l’ail haché.
    Ajoutez la sauce soja et mixez grossièrement.
    Placez dans un saladier. Ajoutez les flocons de céréales et l’eau. Selon les flocons utilisés, il vous faudra plus ou moins d’eau. Mélangez. Vous devez obtenir une sorte de pâte, humide mais pas trop.
    Laissez reposer au frais 1 h.
    Façonnez les steaks. Faites-les dorer quelques minutes sur chaque face.
    Note : ces steaks végétaux n’ont pas une excellente tenue, il sont assez délicats à manier et friable. Il faut donc bien les tasser, les cuire dans une poêle bien chaude et attendre que se forme une croûte pour les retourner délicatement et les cuire de l’autre côté. En revanche, ils valent le détour car il sont vraiment très goûteux et leur texture ressemble beaucoup à celle d’un vrai steak haché.

    Et sinon, je tiens à préciser que l’idée de ces steaks vient du très joli blog Saveurs végétales ; j’y ai juste apporté quelques petites modifications personnelles.

    La fondue de poireau :
    1 poireau moyen
    Huile d’olive
    Quelques centilitres de crème soja
    Sel, poivre

    Nettoyez et émincez le poireau, en conservant tout le vert tendre.
    Faites-le revenir dans de l’huile d’olive. Salez, poivrez.
    Ajoutez ensuite un filet d’eau et terminez la cuisson à feu doux et à couvert, jusqu’à ce que le poireau soit fondant.
    En fin de cuisson, ajoutez un peu de crème soja.
    Réservez.

    Les paillassons de pomme de terre :
    600 g de pommes de terre
    Un bouquet de ciboulette
    Huile d’olive
    Sel, poivre

    Pelez et lavez les pommes de terre.
    Râpez-les puis disposez la pulpe dans un torchon propre et peu épais, et pressez bien pour en extraire le maximum d’eau.
    Versez la râpée dans un saladier.
    Ajoutez plusieurs brins de ciboulette ciselée, salez et poivrez.
    Formez 4 paillassons sur une planche, de façon à leur donner une forme à peu près correcte dès le début.
    Transvasez-les délicatement dans une poêle à l’aide d’une spatule et faites-les cuire avec de l’huile d’olive quelques minutes de chaque côté. La poêle doit être bien chaude.
    Vous pouvez les cuire un à un ou deux par deux, selon la taille de votre poêle, ou encore utiliser deux poêles.
    Conseil : pensez à les aplatir dans la poêle à l’aide de la spatule pour les tasser et les rendre compacts.


    Dressage :
    Déposez, dans cet ordre : un paillasson de pomme de terre, des poireaux, le steak, facultativement quelques fines tranches de tome de montagne qui vont fondre (miam !), à nouveau des poireaux, et terminez par le second paillasson de pomme de terre.
    Note : Si vous faites plusieurs burgers à la fois, vous pouvez les dresser et les passer au four quelques minutes pour les servir bien chauds. Concernant les paillassons, vous pouvez remplacer la ciboulette par une autre herbe aromatique fraîche ou séchée, selon la saison et ce que vous avez sous la main. 😉
    Alors, elle vous plaît ma recette ? ^^